SITE OFFICIEL DES ÉQUIPES :

Deux clubs nez-à-nez

Deux clubs nez-à-nez

Les matchs n.3 et 4 de la série entre les Éperviers et le Marquis auront en fin de semaine

Après 36 matchs de saison régulière, seulement un petit point séparait les Éperviers du Marquis et tous les experts, entraîneurs, joueurs et autres s’entendaient pour dire qu’il s’agirait d’une série très serrée et chaudement disputée. Les deux premiers matchs de la série auront donné raison à tout le monde. En ne comptant pas les buts marqués dans un filet désert, seulement 1 but sépare les deux équipes après deux rencontres. Le match n.2 fut même tellement serré que le but marqué par Jean-Sébastien Bérubé avec deux minutes à faire au jeu s’avéra être le but gagnant de la rencontre, car Étienne Brodeur a dévié le tir de son fidèle acolyte Samuel Carrier avec 30 secondes à faire à la rencontre pour ramener l’écart à seulement un but. Les Éperviers se sont même permis une dernière chance de marquer dans le dernier 30 secondes, de quoi faire douter la foule jonquiéroise qui était déjà prête à célébrer depuis déjà plusieurs minutes. Ils auront pu finalement célébrer malgré tout et la série est maintenant égale 1 à 1.

Nous pouvons donc nous attendre au même genre de rencontres pour le weekend numéro deux des séries éliminatoires. Ce type de rencontre fait déjà contraste avec les séries de l’an dernier. Malgré leur conquête de la coupe, les séries de l’an dernier n’ont pas toujours donné place à des rencontres très serrés. Les matchs les plus importants ne furent pas nécessairement serré. Mise à part les matchs n.5 de la série quart de finale (le seul match qui s’est terminé en prolongation l’an dernier sur un but de Marc-André Huot qui a dévié un tir de Maxime Robichaud) et le match n.5 de la série demi-finale (lorsque les Éperviers faisaient face à l’élimination et que Marc-André Bernier marqua deux buts rapides en fin de 3e période afin de permettre aux Éperviers de survivre un autre jour), tous les matchs importants se sont soldés par des pointages avec des avances de 3 buts ou plus. Il est difficile de croire que ce sera encore le cas cette année.

De plus, forcé d’admettre que les Éperviers n’ont pas la même puissance de frappe à l’attaque que l’an dernier avec les départs de Dany Potvin et de Marc-André Bernier qui avaient marqué 17 buts en séries l’an dernier. Les Sorelois doivent donc redoubler d’ardeur en défensive et limiter les chances de marquer, ce qui ont fait avec brio toute la saison avec leur corps défensif expérimenté. Ils ont d’ailleurs de loin, le meilleur désavantage numérique de la ligue. Certains diront que le Marquis a déjà marqué quelques buts en avantage numérique depuis le début de la série. En effet, mais il est à noter que ces buts sont arrivés alors que soit Mathieu Dumas ou Maxime Robichaud, un des deux meilleurs défenseurs de l’équipe, se trouvaient au cachot. Quand ces deux défenseurs ont la chance d’être sur la glace en même temps, le désavantage numérique est resté parfait. De plus, un des meilleurs attaquants de l’équipe en désavantage numérique, Maxime Charron, est toujours sur la touche.

Bien qu’aucun combat n’ait encore officiellement élaté (mise à part dans les estrades du Colisée après le match n.1…), nous avons eu droit à du jeu extrêmement robuste dans les deux premiers matchs. Du côté des Éperviers, on dirait qu’une compétition a lieu entre Étienne Brodeur, Marc-André Huot, Adam Bourque et Benjamin Rubin afin de savoir qui réussira à distribuer la mise en échec la plus percutante. Personnellement, je crois que Huot est en avance présentement avec celle qu’il a distribué à son ancien coéquipier, Yann Joseph, en première période du match n.1. La rumeur veut que la baie vitrée du Colisée soit toujours en train de vibrer. Du côté de Jonquière, un nom est sur toutes les lèvres après les deux premiers matchs, il s’agit de Dannick Paquette. En plus d’avoir obtenu quelques bonnes chances de marquer, il s’est transformé en véritable train depuis le début des séries en ne ratant aucune chance de terminer ses mises en échec et en jouant toujours sur la limite de la légalité. Ses huit minutes de pénalité en deux matchs en sont la preuve. Nous pouvons affirmer qu’il s’agit du Tom Wilson de la LNAH. Les Éperviers auront avantage à essayer d’exploiter son indiscipline d’ici la fin de la série. Une situation inusitée a même eu lieu en 2e période du match n.2, alors que le Sorelois Charles Tremblay et le capitaine du Marquis, Alexandre Quesnel, en sont presque venu aux coups, le genre de situation qui n’arrive pratiquement seulement qu’en séries!

La table est donc mise pour les matchs n.3 et 4 de la série. Voici ce qui sera à surveiller en fin de semaine :

  • Marc-Antoine Gélinas va vouloir continuer son brio devant le filet sorelois. Le gardien des Éperviers avait clairement eu le dessus sur Cédrick Desjardins, lors du match n.1, mais le gardien jonquiérois s’était repris de brillante façon le match suivant.
  • Le David Massé des séries est de retour, lui qui a déjà deux buts cruciaux en deux parties.
  • Bien qu’il ne s’agisse que deux parties, Antoine Houde-Caron est déjà en train de se faire un nom chez les Éperviers, lui qui a définitivement élevé son jeu d’un cran en fin de semaine dernière.
  • Les pestes Marc-André Huot et Jérémie Malouin restent en compétition féroce afin de savoir qui est le joueur le plus détestable chez l’adversaire. Deux joueurs qui jouent leur rôle à la perfection.
  • Le duo qui avait tout cassé l’an dernier, Kévin Gadoury et Étienne Brodeur, ont déjà 6 points en 2 matchs, ils voudront garder le rythme.
  • Vendredi marquera le premier match local en éliminatoire du joueur de l’année des Éperviers, André Bouvet-Morissette. Il a marqué un but lors du match n.2 à Jonquière.
  • David Lacroix pourra réintégrer l’alignement après avoir purger un match de suspension samedi dernier. Dans le cas de Maxime Charron, une décision sera prise avant la rencontre de vendredi concernant sa blessure.

 

Match n.3, vendredi à 20h au Colisée Cardin de Sorel-Tracy, disponible sur le lnah.tv pour 5$.

Match n.4, samedi à 19h30 au Palais des Sports de Jonquière, disponible sur le lnah.tv pour 5$.

 

Suivez-nous

PARTENAIRES

iA
Louis PLamondon

Classement

#
Équipe
PJ
V
D
PTS
DP
DT
BP
BC
Diff
%
T / PJ
T%
TC / PJ
AN%
DN%
1 THETFORD 4 4 0 8 0 0 22 8 14 1.000 32.3 17.05 22.8 26.09
6/23
88.24
2/17
2 ST-GEORGES 4 4 0 8 0 0 15 7 8 1.000 30.0 12.50 39.5 26.67
4/15
95.00
1/20
3 SOREL-TRACY 5 4 1 8 0 0 21 14 7 0.800 40.0 10.50 30.8 18.75
6/32
75.00
7/28
4 JONQUIERE 5 1 4 2 0 0 14 21 -7 0.200 30.8 9.09 40.0 25.00
7/28
81.25
6/32
5 RIV. DU LOUP 4 0 4 0 0 0 7 15 -8 0.000 39.5 4.43 30.0 5.00
1/20
73.33
4/15
6 PETROLIERS 4 0 4 0 0 0 8 22 -14 0.000 22.8 8.79 32.3 11.76
2/17
73.91
6/23
#
Équipe
PJ
V
D
PTS
DP
DT
BP
BC
Diff
%
T / PJ
T%
TC / PJ
AN%
DN%
1 THETFORD 4 4 0 8 0 0 22 8 14 1.000 32.3 17.05 22.8 26.09
6/23
88.24
2/17
2 ST-GEORGES 4 4 0 8 0 0 15 7 8 1.000 30.0 12.50 39.5 26.67
4/15
95.00
1/20
3 SOREL-TRACY 5 4 1 8 0 0 21 14 7 0.800 40.0 10.50 30.8 18.75
6/32
75.00
7/28
4 JONQUIERE 5 1 4 2 0 0 14 21 -7 0.200 30.8 9.09 40.0 25.00
7/28
81.25
6/32
5 RIV. DU LOUP 4 0 4 0 0 0 7 15 -8 0.000 39.5 4.43 30.0 5.00
1/20
73.33
4/15
6 PETROLIERS 4 0 4 0 0 0 8 22 -14 0.000 22.8 8.79 32.3 11.76
2/17
73.91
6/23

Social