Aucun match à l'horaire
SITE OFFICIEL DES ÉQUIPES :

«L’avantage de la glace est important pour nous. J’ai hâte de ressentir à nouveau l’énergie du Colisée Cardin plein à craquer ! » -Adam Bourque-

 

«L’avantage de la glace est important pour nous. J’ai hâte de ressentir à nouveau l’énergie du Colisée Cardin plein à craquer ! »

-Adam Bourque-

Les Éperviers de Sorel-Tracy ne se font pas de cachette, la saison régulière 2019-2020 fut très éprouvante. Après avoir remporter les deux dernières coupe Vertdure, toutes les équipes les attendent de pieds ferme dans le but de les détrôner et de leur lancer le message qu’ils seront les prochains aspirants au trône.

Au niveau hockey, les oiseaux ont dû se débrouiller pendant près de 3 mois sans leur as marqueur et dernier joueur le plus utile des séries éliminatoires, Étienne Brodeur, qui vient tout juste de revenir au jeu. Plusieurs pièces maîtresses de l’alignement ont aussi manqué des matchs à cause de blessures tel que Marc-André Huot, Maxime Ouimet, Samuel Carrier, Victor Beaulac et David Massé. L’aspect spectacle du jeu a aussi été affecté, car le favori de la foule et homme-fort de vos Éperviers, David Lacroix, a manqué plusieurs matchs soit à cause de blessures ou de suspensions. Les pertes lors de la saison morte des Louis Mandeville, David Rose, Maxime Charron, Maxime Robichaud et Antony Courcelles n’ont pas toutes été comblés. De plus, comme il nous y avait habitué lors des dernières années, Christian Deschênes n’a pas réussi au cours de la saison à sortir un lapin de son chapeau avec une transaction spectaculaire. Il faut dire qu’à cause de la situation Simon Danis-Pépin à Rivière-du-Loup et de la ligue à 6 équipes, le marché des transactions fut paralysé pratiquement toute la saison.

Au niveau administratif, la saison ne fut guère plus réjouissante. La météo et une situation hors du contrôle de l’équipe ont annulé deux matchs du vendredi et forcé l’équipe à présenter deux programmes doubles à domicile (le 2e aura d’ailleurs lieu la semaine prochaine, lors du dernier weekend de l’année). Nous pouvons aussi nous rappeler de la tempête du 31 octobre dernier qui avait aussi repoussé la tenue de la fête de l’Halloween au vendredi 1er novembre, un soir de match vous l’aurez bien deviné. Ces changements auront pour effet que les Éperviers n’auront disputé que 8 matchs du vendredi soir, historiquement la soirée meilleure pour les assistances. En comparatif, les autres équipes ont tous joué au moins 10 rencontres les vendredis soir. Ces situations auront eu comme effet que les Éperviers, pour la première fois depuis le retour de la concession, se retrouve au dernier rang pour la moyenne d’assistance de la ligue.

Avec tout cela, les Éperviers se retrouvent donc à égalité au 3e rang de la ligue avec les 3L de Rivière-du-Loup avec seulement 5 matchs à jouer en saison régulière.

Trêve de pleurnichage, car fidèle à leur habitude, les Éperviers ont décidé de mettre le passé derrière eux et de se concentrer sur les 5 derniers matchs de la saison et les séries qui arrivent à grands pas. La saison n’aura d’ailleurs pas apporté que du négatif. L’arrivée de Samuel Laberge au sein de l’alignement aura été de loin la plus belle surprise de l’année. Après un début de saison tranquille, l’ancien espoir des Stars de Dallas a trouvé son aise aux côtés de Kévin Gadoury et d’André Bouvet-Morissette et compte maintenant 11 buts à ses 12 derniers matchs. Le joueur le plus utile des séries 2018, le gardien Marco Cousineau a effectué un retour au jeu. Jumelé avec Marc-Antoine Gélinas, les Éperviers pourront donc compter sur un des meilleurs (sinon probablement le meilleur) tandem de gardiens de la ligue jusqu’à la fin de la saison. L’arrière sorelois Julien Bahl a connu une belle progression depuis son arrivée dans la ligue l’an dernier et est maintenant un défenseur important de l’équipe. Lui qui a un tempérament calme a d’ailleurs démontré pour la première fois, une belle dose d’agressivité vendredi dernier, alors qu’il avait eu maille à partir avec Joey Ratelle de l’Assurancia en 3e période. Une autre bonne nouvelle aura été la convalescence accélérée de Samuel Carrier, lui qui n’aura manqué qu’une fin de semaine d’activité suite à sa blessure au genou subie le 8 février dernier à Jonquière.

Les oiseaux commenceront donc ce weekend crucial vendredi à Laval et reviendront à Sorel-Tracy samedi à 15h pour affronter les 3L de Rivière-du-Loup. Le capitaine de l’équipe, Adam Bourque, avait d’ailleurs ceci à dire en prévision du match de samedi, du dernier droit de la saison et des séries éliminatoires : «L’avantage de la glace est important pour nous. J’ai hâte de ressentir à nouveau l’énergie du Colisée Cardin plein à craquer!», expliquait le capitaine des Sorelois.

Tous les joueurs et l’organisation des Éperviers savent que les fans sorelois sont les meilleurs de la ligue et qu’un Colisée Cardin rempli et bruyant se transforme en territoire hostile pour ses adversaires, comme en témoigne les 5 finales en 7 ans de l’équipe, leur fiche parfaite à domicile de 9 victoires en autant de rencontre lors des séries 2019 et finalement leurs deux coupe Vertdure d’affilées. Il ne reste donc plus qu’une chose à dire au Colisée Cardin d’ici la fin de la saison : GO SOREL GO!

Cette année, nous marquerons l’histoire!

Le hockey des Éperviers, du hockey typiquement Sorelois

 

David Lagassé

Éperviers de Sorel-Tracy

Suivez-nous

PARTENAIRES

iA
Louis PLamondon
iA
Louis PLamondon
iA
Louis PLamondon
iA
Louis PLamondon

Classement

Social