Aucun match disponible dans les 7 prochains jours
SITE OFFICIEL DES ÉQUIPES :

Les Éperviers s’inclinent à Jonquière

Photos André
 

Les Éperviers s’inclinent à Jonquière

 

(Sorel-Tracy), 4 mai 2019, Après être sorti victorieux vendredi soir, les Éperviers se rendaient à Jonquière afin d’aller chercher une troisième victoire dans cette finale. Au second vingt, les Sorelois sont les premiers à s’s’inscrire au pointage. La troupe de Christian Deschênes voit par la suite les Marquis marquer trois filets en cinq minutes. Les Éperviers ont réussi à réduire l’écart au dernier vingt, mais les locaux ont réussi à contrer les attaques soreloises. Les Éperviers se sont inclinés par la marque de 3-2.

La rencontre débute avec le même niveau d’intensité que la veille, les joueurs des deux équipes y vont de plusieurs coups d’épaules à l’endroit de l’adversaire. À la quatrième minute, Maxime Robichaud est chassé pour deux minutes, le désavantage numérique sorelois tiendra le fort. Alors que Robichaud est à peine sorti du banc des pénalités, Étienne Brodeur vient frapper Alexandre Quesnel sur l’épaule, le joueur des Marquis tombe tête première dans la bande et quittera le match. Brodeur sera chassé pour quatre minutes pour avoir donné de la bande. Une pénalité que les officiels devraient revoir. Les Éperviers vont réussir à écouler les quatre minutes. Les Éperviers bénéficieront en suite d’un avantage numérique, mais ne réussiront pas à battre Cédrick Desjardins. En fin de période, Maxime Ouimet sera chassé 10 minutes pour inconduite.Après 20 minutes l’égalité de 0-0 persiste.

Le second engagement est à peine lancé qu’Antoine Houde-Caron vient donner les devants aux Éperviers. Antony Courcelles remet à David Massé, le #58 des Éperviers tire en direction du filet, le retour revient dans l’enclave et Houde-Caron récupère le disque et son tir du revers donne les devants aux Sorelois. Moins de trois minutes plus tard, Yanick Riendeau vient créer l’égalité, l’attaquant des Marquis s’échappe et vient effectuer toute une feinte pour battre Karel St-Laurent. Jonathan Oligny vient donner les devants aux locaux à la huitième minute, les Éperviers étant alors en avantage numérique ont laissé Oligny tirer de la ligne bleue, la rondelle vient surprendre le gardien des Éperviers. Danick Paquette viendra doubler l’avance des siens en mi-période, alors qu’Antoine Houde-Caron était au cachot. Après 40 minutes, les Éperviers tirent de l’arrière 3-1 dans la rencontre.

Au dernier vingt, les Éperviers multiplient les attaques en direction du filet de Cédrick Desjardins. Étienne Brodeur redonne espoir au Sorelois en fin de rencontre en réduisant l’écart à un but, les Sorelois tenteront le tout pour le tout, mais seront incapables de niveler la marque. Une pénalité douteuse à Kevin Gadoury dans les dernières minutes viendra anéantir les chances de créer l’égalité. Gadoury avait simplement soulevé le bâton de l’adversaire. Alors qu’il reste 4 secondes à la rencontre, les esprits s’échauffent, Marc-André Huot et Jonathan Oligny s’échangent quelques coups, Oligny va même jusqu’à mettre ses doigts dans la bouche de Huot. Huot sera expulsé de la rencontre pour avoir mordu. Lors de la remise en jeu, Danick Paquette s’en prend directement à Benjamin Rubin lui assénant plusieurs coups de bâtons et ruant le joueur des Éperviers de coups de poing sans que celui-ci n’ait jeté les gants. Le joueur des Marquis sera chassé du match. Au même moment, Adam Bourque et Danick Malouin laisseront tomber les gants dans un combat où le joueur des Éperviers portera les meilleurs coups. C’est ainsi que la rencontre se conclura et la série finale étant maintenant égale avec deux victoires de chaque côté.

Le Hockey des Éperviers du Hockey Typiquement Sorelois.

Tous les champions ont été des prétendants refusant d’abandonner

 

Champions saison régulière 2017-2018

Champions séries éliminatoires 2018 

 

Kevin Lusignan

Directeur des communications

Éperviers de Sorel-Tracy

https://www.facebook.com/epervierslnah/#

https://twitter.com/EperviersLNAH

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suivez-nous

PARTENAIRES

iA
Louis PLamondon

Classement

#
Équipe
PJ
V
D
PTS
DP
DT
BP
BC
Diff
%
T / PJ
T%
TC / PJ
AN%
DN%
1 SOREL-TRACY 16 12 4 24 0 0 66 41 25 0.750 36.9 11.17 29.2 18.63
19/102
82.61
16/92
2 JONQUIERE 21 9 11 19 1 0 56 75 -19 0.452 30.1 8.85 36.3 18.02
20/111
82.20
21/118
3 THETFORD 11 7 3 15 1 0 46 29 17 0.682 36.5 11.44 28.3 20.69
12/58
81.48
10/54
4 ST-GEORGES 9 5 4 10 0 0 31 31 0 0.556 29.7 11.61 40.1 22.92
11/48
85.71
7/49
5 RIV. DU LOUP 7 1 4 4 2 0 16 25 -9 0.286 37.1 6.15 30.4 10.00
3/30
76.67
7/30
6 PETROLIERS 4 0 4 0 0 0 8 22 -14 0.000 22.8 8.79 32.3 11.76
2/17
73.91
6/23
#
Équipe
PJ
V
D
PTS
DP
DT
BP
BC
Diff
%
T / PJ
T%
TC / PJ
AN%
DN%
1 SOREL-TRACY 16 12 4 24 0 0 66 41 25 0.750 36.9 11.17 29.2 18.63
19/102
82.61
16/92
2 JONQUIERE 21 9 11 19 1 0 56 75 -19 0.452 30.1 8.85 36.3 18.02
20/111
82.20
21/118
3 THETFORD 11 7 3 15 1 0 46 29 17 0.682 36.5 11.44 28.3 20.69
12/58
81.48
10/54
4 ST-GEORGES 9 5 4 10 0 0 31 31 0 0.556 29.7 11.61 40.1 22.92
11/48
85.71
7/49
5 RIV. DU LOUP 7 1 4 4 2 0 16 25 -9 0.286 37.1 6.15 30.4 10.00
3/30
76.67
7/30
6 PETROLIERS 4 0 4 0 0 0 8 22 -14 0.000 22.8 8.79 32.3 11.76
2/17
73.91
6/23

Social