Aucun match à l'horaire
SITE OFFICIEL DES ÉQUIPES :

Un regard vers le futur pour les Éperviers de Sorel-Tracy !

Un regard vers le futur pour les Éperviers de Sorel-Tracy !

Après un parcours en séries éliminatoires plutôt tumultueux qui s’est terminé par une défaite en demi-finale en 4 matchs face aux éventuels champions, l’Assurancia de Thetford Mines, Christian Deschênes a beaucoup de travail à faire cet été afin de s’assurer que les Éperviers de Sorel-Tracy pourront continuer d’aspirer aux grands honneurs.

Tout d’abord, il y a beaucoup de joueurs à remplacer. Le capitaine Adam Bourque, l’as défenseur Mathieu Dumas et les inséparables vétérans Étienne Brodeur et Samuel Carrier ont tous annoncé au directeur-général des Éperviers qu’ils ne seraient pas de retour l’an prochain. S’ajoute à cela les pertes de Marc-Antoine Gélinas, Dany Potvin et Napessis André lors du repêchage d’expansion des Bâtisseurs de Montcalm. « C’est certain que le visage de la chambre va changer l’an prochain », nous disait Christian Deschênes à la suite de la séance de repêchage d’aujourd’hui. Heureusement pour les fans des Éperviers, nous avions appris pendant l’émission spéciale de La Source LNAH du repêchage d’expansion que David Massé serait de retour l’an prochain. Il restera donc au moins un vétéran favori de la foule à Sorel-Tracy en 2022-2023.

« Je suis satisfait de notre draft. Nous avons un peu été sur le cruise control. Nous avons pu repêché tous les joueurs que nous avions visés. Certain de nos choix n’ont pas pu être sélectionné, mais ils sont partis bien avant les rangs où nous voulions les repêcher, alors nos sélections suivantes ce sont faite de façon automatique. Si avant le draft tu m’avais dis que nous mettrions la main sur Pascal Aquin, Alexandre Fortin, Shawn Boudrias et Jean-Christophe Beaudin, je ne t’aurais pas cru. »

Ces 4 attaquants mentionnés par Christian Deschênes sont des placements à court/moyen terme selon lui. « Dans le cas d’Aquin, il évoluait en 2e division allemande l’an dernier. Il ne reviendra peut-être pas dès cette année, mais c’est le genre de joueur qui aurait été repêché immédiatement s’il avait déjà annoncé son retour au Québec, donc nous avons voulu prendre l’avance pour s’assurer qu’il viendra avec nous le moment venu. »

Aquin a déjà participé à plusieurs camp d’entraînement avec les Sabres de Buffalo.

Alexandre Fortin, le neveu de l’ancien gardien étoile des Ducks, Jean-Sébastien Giguère, a déjà disputé 24 rencontres avec les Blackhawks de Chicago dans la LNH en 2018-2019 (il serait donc déjà à l’aise de se retrouver avec le chandail des Éperviers sur le dos !). L’an dernier, il a fait la navette entre le Rocket de Laval et les Lions de Trois-Rivières.

Jean-Christophe Beaudin, de son côté, est un ancien choix de 3e ronde de l’Avalanche du Colorado et a lui aussi déjà touché à la grande lig

ue ayant disputé 22 matchs dans la LNH avec les Sénateurs d’Ottawa en 2019-2020. L’an dernier, il évoluait avec le Rocket de Laval. Lui et Fortin sont d’ailleurs de bons amis d’Antoine Waked.

Finalement, Shawn Boudrias est un ancien choix de 6e ronde du Wild du Minnesota. Mesurant 6 pieds 5 pouces et fait osciller la balance à 223 livres, il est un attaquant de puissance capable de marquer des buts. Il évoluera l’an prochain avec les Komets de Fort Wayne dans la ECHL. Âgé seulement de 22 ans, nous pouvons espérer le voir à Sorel-Tracy d’ici quelques années.

Le tout premier choix des Éperviers aura été celui de Jeffrey Durocher. Capitaine a 19 ans avec les Olympiques de Gatineau, il a été sélectionné pour son ardeur au travail et son leadership. « Lors du repêchage d’expansion, nous ne pension pas que les Bâtisseurs allaient opter pour Dany Potvin, nous avons donc dû réorienter notre stratégie afin de combler sa perte. Durocher pourra combler sa perte. Il joue avec beaucoup d’énergie et il est assez responsable défensivement pour jouer en désavantage numérique. Nous sommes déjà en contact avec lui et nous espérons qu’il pourra venir jouer à Sorel-Tracy dès cette année. »

Les Éperviers ont également sélectionné un visage connu en 4e ronde, celui d’Olivier Plourde. Il a joué 7 rencontres l’an dernier avec les Éperviers, dont 6 en séries éliminatoires. Cependant, puisqu’il n’avait pas assez joué de parties en saison régulière, il devenait automatiquement libre comme l’air selon la réglementation de la ligue. « C’est un joueur qui a déjà appartenu à plusieurs organisations dans la ligue et nous trouvons qu’il n’a pas encore eu la chance de se faire valoir. J’ai adoré le coacher l’an dernier et en réussissant à peaufiner son jeu défensif, je crois qu’il a le potentiel de devenir un très bon joueur dans notre ligue. Il patine, frappe, dérange et peut également laisser tomber les gants. » Les amateurs sorelois se rappelleront d’un certain Maxime Charron qui avait également les mêmes qualités de hockeyeur.

Les Éperviers n’auront repêché que deux défenseurs dans le repêchage, Jacob Sweeney et Travis Howe. Du côté de Sweeney, il s’agit d’un défenseur défensif au gros gabarit (6 pieds 4 pouces, 214 livres) qui bouge bien la rondelle et qui peut se servir de son physique. « Il n’a pas encore de contrat pour l’an prochain et il a déjà évolué avec Domenic Graham à l’université d’Ottawa. Nous avons visé quelques joueurs de la région de Gatineau (également les 2 derniers choix de l’encan pour Sorel-Tracy, l’attaquant D’Artagnan Joly et le gardien Carmine-Anthony Pagliarulo) afin de réussir à bâtir un groupe de gars qui pourront voyager avec notre gardien.» L’autre défenseur, Travis Howe, a un profil plutôt pugilistique. Les fans de longue date se rappelleront que son frère, Tyler Howe, a déjà disputé une saison avec les River Kings de Cornwall en 2012-2013. Travis évolue présentement dans la ECHL. « Gaby Roch m’a déjà confirmer son intention de revenir l’an prochain, mais ce type de joueur est rare à trouver de nos jours, donc de pouvoir en ajouter un de ce calibre sur notre liste est toujours positif. J’ai déjà joué contre son frère à Cornwall à l’époque. Pour ce qui est de Travis, il a peut-être passé sous le radar, car il n’a disputé que 2 rencontres dans la LHJMQ pour le rendre éligible à notre ligue. »

La dernière sélection a mentionné est celle de Ludovic Soucy, un centre de 6 pieds 4 pouces. Il provient de La Pocatière et est également le plus récent capitaine de l’Océanic de Rimouski, lui qui évoluait dans la LHJMQ l’an dernier. Cette sélection a en fait sourcilier plus d’un étant donné la provenance du joueur. « Plusieurs équipes ont opté pour des stratégies de sélection qui faisaient en sortes qu’ils repêchaient des joueurs provenant de région couverte par d’autres équipes, dont la notre. Nous avons maintenant quelques joueurs de la région de Québec dans l’équipe, donc il pourrait tout de même se joindre à nous et avoir des coéquipiers pour voyager. Si ce n’est pas le cas, il pourrait peut-être intéresser d’autres équipes. »

Somme toute un repêchage très intéressant qui laisse prévoir aux fans Sorelois que les Éperviers auront encore une fois une équipe extrêmement compétitive en 2022-2023. Rappelons également qu’à moins d’un revirement de situation, le défenseur étoile format géant et ancien choix de 2e ronde des Blackhawks de Chicago, Simon Danis-Pépin, acquis l’an dernier dans un échange avec Rivière-du-Loup, devrait se joindre à l’équipe, ce qui aidera à combler les nombreuses pertes en défensive.

Communications

Éperviers de Sorel-Tracy

 

 

Suivez-nous

PARTENAIRES

Louis PLamondon
LGDLF
mnm
Louis PLamondon
LGDLF
mnm
Louis PLamondon
LGDLF
mnm

Classement

Social