Aucun match à l'horaire
SITE OFFICIEL DES ÉQUIPES :

Un repêchage fructueux pour les champions en titre !

(Sorel-Tracy), Depuis que la pandémie mondiale du Covid-19 a mis un terme à la saison 2019-2020 à la mi-mars, les fans de hockey de la Ligue Nord-Américaine de Hockey n’ont pas eu grand chose à se mettre sous la dent. Avec le retour progressif d’un semblant de normalité dans nos vies quotidiennes et le retour du sport dans nos téléviseurs, la meilleure ligue de hockey professionnelle entièrement québécoise recommence également petit à petit à fonctionner.
C’est donc sous une lueur d’optimiste que le repêchage annuel de la ligue a eu lieu hier matin à St-Georges-de-Beauce. Les Éperviers en ont donc profité pour ajouter 6 nouveaux joueurs à leur liste de protection. Malgré que les Éperviers ont déjà un noyau solide, Christian Deschênes cherchait à aller renforcir son corps défensif et sa ligne de centre. Il a donc choisit 2 défenseurs et 3 centres. Le seul joueur qui ne cadrait pas dans ces besoins fut le premier choix de l’équipe, l’ailier Mikael Robidoux, un joueur qui semble t-il est taillé sur mesure pour la LNAH. Voici ce le directeur-général avait à dire concernant les différents choix au repêchage :
Mikaël Robidoux : «Nous sommes allés chercher Robidoux en 1ère ronde parce que ce type de joueur est de plus en plus rare à trouver. Il est intense et il frappe, je dirais que c’est un copié-collé de Maxime Charron. Puisque nous sommes l’équipe qui a gagné les deux dernières coupes et que la majorité des joueurs devraient revenir, il ne devrait pas avoir beaucoup de mouvement de personnel, donc nous pouvons nous permettre de prendre un joueur qui ne rentrera peut-être pas dans l’alignement dès cette année. C’est pour ça que nous l’avons sélectionné. De plus, si nous avions attendu, une autre équipe l’aurait mis sur sa liste, car nous savons qu’il était convoité.»

Shawn Boutin : «Nous avions un bon contact avec ce joueur. Lors du stage de Dan Archambault dans la LHJMQ à Val d’Or, sa famille d’accueil était la famille Boutin, alors que Shawn était jeune. Il se connaisse donc depuis longtemps. Shawn a joué en Angleterre lors des dernières années, mais il n’a pas encore de contrat pour cette année à cause du Covid, donc je dirais qu’il y a environ 50% des chances qu’il se retrouve chez nous cette année. De plus, sa belle famille vient de s’installer près de Sorel-Tracy. Il est en bonne forme phsique, en fait son père est le préparateur physique des Foreurs de Val d’Or. S’il se joint à l’équipe, il pourrait faire partie de notre top 3 à la défense. Il transporte bien la rondelle et peut jouer sur l’avantage numérique.»

Nicolas Thibodeau : «Nous avons une bonne référence pour ce joueur, car il jouait avec le Sorelois, Philip-Michael Devos en Suisse l’an dernier. Il a même réussit à jouer plusieurs années dans la ligue A en Suisse. C’est d’ailleurs le fils de l’ancien des Canadiens de Montréal, Gilles Thibodeau. Il est revenu au Québec cette année pour le travail, mais il reste à savoir s’il veut continuer à jouer au hockey.» Parlant du Sorelois Philip-Michael Devos, il a été repêché par Thetford Mines hier. Questionné sur la possibilité d’avoir peut-être raté une opportunité de rapatrier un joueur sorelois chez les Éperviers, voici ce que Deschênes avait à dire : «Devos vient de finir premier marqueur de la ligue B en Suisse et sa copine est Suisse. Selon moi, il devrait connaitre une longue carrière là-bas et je ne pense qu’il risque de jouer dans notre ligue un jour. Je ne voulais pas gaspiller un choix sur Devos et le voir croupir sur notre liste pendant des années, alors que je peux utiliser cet espace sur un joueur qui va venir jouer.» Certains se rappelleront que les Éperviers (à l’époque le GCI) avait déjà repêché Devos à sa sortie du junior pour ensuite le voir partir en Europe et ne pas revenir. Il avait donc été libéré quelques années plus tard. Il est fort à parier que Christian Deschênes voulait éviter une nouvelle situation comme celle-ci.

Tyler Hylland : «Je l’ai vu jouer trois fois à Concordia. J’y allais pour voir évoluer un autre joueur sur notre liste, Philippe Sanche et Hylland était son compagnon de trio. Il m’a tapé dans l’œil. Il n’est pas très grand, mais il joue lourd. Concordia a réussi à éliminer McGill du tournoi universitaire cette année pour la première depuis 10-15 ans je crois que lui et Sanche furent une des raisons principales (Hylland a marqué 6 buts en 7 matchs et a été nommé sur l’équipe d’étoile des recrues du hockey universitaire canadien cette année). Il lui reste encore quelques années à Concordia, mais jamais mieux mettre la main sur lui tout de suite. C’est donc un projet à moyen terme.»

Gabriel Labbé : «J’aime ce genre de joueur. Le genre de joueur qui n’ont pas nécessairement un CV à tout casser et qui son donc un peu plus méconnu à travers les recruteurs de la ligue. Labbé a un bon gabarit et il démontre un bon potentiel. Il patine les lundis avec les gars à Varennes et j’aime ce que je vois. Il joue un style comparable à Antoine Desmeules, mais avec un peu plus d’expérience. S’il ne signe pas en France cette année, il devrait être au camp à l’automne.»

Samuel McDove-Falls : «Ça c’est le choix à Pierre Parent. C’est un gars de caractère, qui a été capitaine de son équipe dans le junior-majeur. Il peut ramasser des points, être physique, joué en avantage et désavantage numérique, bref c’est un joueur complet. C’est le genre de gars que le jour où il se déciderait à venir jouer dans la ligue, il sortirait en première ronde, donc on voulait l’avoir sur notre liste.» McDove-Falls a déjà été repêché par les Flyers de Philadelphie en 4e ronde en 2015. Il évolue présentement à l’Université du Nouveau-Brunswick.

Nous pouvons donc conclure que le repêchage fut un succès chez les Éperviers, car la direction affirme avoir réussi à aller chercher tout ce qu’elle recherchait. Concernant les retours et les départs par rapport à l’édition 2019-2020 de vos Éperviers, le grand manitou de l’équipe sait déjà que la grande majorité des joueurs devraient revenir. Cependant, à cause de l’incertitude qui règne toujours à cause de la pandémie, il souligne qu’il est difficile de négocier avec de nouveaux joueurs:

«L’équipe pratique déjà sur la glace à Varennes les lundis. La majorité des gars m’ont déjà dit qu’ils étaient intéressés à revenir l’an prochain : les Carrier, Ouimet, Bahl, Beaulac, Napessis, Gadoury, Massé, Brodeur, Bouvet-Morissette, Laberge, Potvin, Bourque et Tremblay. Nous n’avions pas eu de 1er choix au repêchage l’an dernier, mais d’avoir pu mettre la main sur un gars comme Samuel Laberge avant le début de la saison a eu le même effet. Je crois que si Laberge avait signifié son désir de venir dans notre ligue avant le repêchage de l’an dernier, il y aurait eu de forte chance qu’il sorte au tout premier rang. Au niveau des gardiens, rien n’est confirmé, mais je suis confiant que Gélinas va revenir. Du côté de Cousineau, ça reste à voir, mais sa situation familiale est plus facile maintenant que ses enfants sont un peu plus vieux. Pour ce qui est des départs, il y a Marc-André Huot qui est en réflexion présentement, mais même s’il quitte l’équipe à temps plein, il pourrait venir nous dépanner au besoin. Pour de nouveaux ajouts, aux dernières nouvelles, Jérôme Verrier ne retournerait pas en France, nous n’avons pas encore eux de communication, mais il pourrait rentrer dans notre alignement s’il était intéressé. C’est dur de négocier avec des joueurs en ce moment, car nous ne savons pas encore comment la saison va se dérouler, quel sera le nombre de matchs etc. Sinon, il y a quelques universitaires qui finiront leur stage cette année et qui pourrait peut-être se joindre à l’équipe en cours de saison : Samuel Tremblay, Philippe Sanche et Kévin Domingue.»

Finalement, les assises de la ligue se poursuivaient aussi en fin de semaine et plusieurs dossiers ont avancé :

«Je crois que nous avons passé la journée de vendredi au complet de 8h30 le matin à 6h le soir à discuter de l’horaire des matchs pour l’an prochain avec les différentes disponibilités de glace pour chaque équipe. J’en ai encore mal à la tête. Nous avons abouti avec trois scénarios. Le pire scénario serait une saison écourtée de 20 matchs qui débuterait en janvier. Nous avons aussi un scénario avec une saison qui débuterait au début de décembre et un au début de novembre. Si jamais nous nous retrouvions avec une saison de 20 matchs, il y aura probablement aussi une révision du système de suspensions pour cette année, car chaque match de suspension aurait un impact beaucoup plus grand. On voudrait donner plus de nouvelles aux partisans, mais même nous ne savons pas comment les choses vont se dérouler. La santé publique semble vouloir y aller au mois, donc nous continuons de suivre de près leurs décisions. Par contre de notre côté, la machine est officiellement repartie et nous sommes en train de bâtir l’année comme s’il y aura du hockey!»  Exprimait Christian Deschênes après le repêchage de samedi

L'organisation des Éperviers viendra effectuer un suivi mensuel par sa page facebook et son site web concernant la saison à venir. Rester à l'affût de toute information concernant la saison 2020-2021. Dans les prochains jours, vous aurez la chance de voir les meilleurs moments des joueurs sélectionnés lors du repêchage.

 

Communications Éperviers de Sorel-Tracy

David Lagassé

 

 

Suivez-nous

PARTENAIRES

Louis PLamondon
iA
Louis PLamondon
iA
Louis PLamondon
iA
Louis PLamondon
iA

Classement

Social