Suivez-nous :

Sites officiels des équipes :

Suivez-nous :

Une équipe qui carbure à l'émotion

Par Kévin Lusignan-mardi 21 Nov 2017

Après un début de saison où les Éperviers avaient de la difficulté à aligner les victoires, la troupe de Christian Deschênes vient de remporter ses quatres dernières rencontres. La dernière en liste par la marque de 6 à 4 sur une formation qui, depuis le début de la saison, terrassait les équipes adverses avec son attaque qui marquait plus de 4 buts et demi par match.

Après une période, c’est justement les visiteurs qui menaient 2 à 0. Les 2 fois les 3L ont fait payer chèrement les erreurs des Éperviers. Même si les Sorelois avaient bombardé le filet de Loïc Lacasse au premier vingt, peu donnait cher de la peau des Rouges et Noirs compte tenu de la performance du cerbère. En 2e, le vent a tourné. Les Éperviers ont commencé à jouer leur partie et a joué de façon intense.

Après quelques bons coups d’épaule et des gestes de rudesse, un but d’Étienne Brodeur a réanimé la foule. Peu après, les Sorelois ont marqué un 2e but en mettant de la pression au filet. L’énergie déployée par les Éperviers a amené les visiteurs à prendre des punitions et c’est David Massé, qui avait besoin d’un but pour secouer sa léthargie, qui a donné les devants à son équipe. En troisième, Étienne Brodeur a aussi marqué en supériorité numérique et David Rose l’a ensuite imité à 5 contre 5.

Ces 5 buts de suite sont arrivés quand l’équipe s’est mise à jouer avec émotion et avec intensité. ChristiThppq an Deschênes voulait que son équipe joue de cette manière et c’est ce qu’elle a fait. C’est aussi la manière dont les spectateurs s’attendent à voir celle-ci jouer et les fans présents ont bien aimé leur rencontre. Depuis le début de la saison, coach Deschênes a eu la main heureuse à chaque fois qu’il a utilisé André Bouvet- Morrissette avec de nouveaux joueurs. Son travail acharné inspire ses coéquipiers et depuis son arrivée à Sorel-Tracy, il devient tranquillement un des favoris de la foule. Un autre joueur que les partisans apprécie est Antony Courcelles pour son intensité. Ces 2 joueurs jumelés à David Massé ont fait un excellent travail. Le#58 des Sorelois amène un côté robuste et il est là pour ses coéquipiers. Une présence rassurante sur la glace.

Ce match marquait aussi le retour au jeu de Maxime Robichaud. Celui qui a eu la chance avec sa copine d’agrandir sa famille au cours des dernières semaines, a manqué à la brigade de Daniel Archambault. Son retour au côté de Mathieu Dumas a permi de reformer l’un des meilleurs duos en défense de la ligue.   Une excellente nouvelle pour les Éperviers qui devront affronter les Marquis et l’Assurancia au cours des prochaines semaines.

Il y a cependant un bémol. Parce qu’il y en a souvent un. Les Éperviers avaient les 3L dans les câbles. Ils étaient en contrôle du match et les 3L ne semblaient plus motivés. La situation qui est arrivée entre les spectateurs et le banc de Rivière-du-Loup a rallumé le banc des Louperivois. Bien que celle-ci soit fâcheuse, les 3L se sont servis de cette motivation et ont par la suite marqué 2 buts et manquer 2 chances en or d’égaliser la rencontre. Ce sont des gestes qui, tant au niveau des estrades que du banc, n’ont pas leur place au hockey. Fans des Éperviers, encouragez votre équipe. L’appui d’une foule partisane met de la vie dans le Colisée et motive les joueurs. On a besoin d’un 7e joueur bruyant!

 

Le Hockey des Éperviers du Hockey Typiquement Sorelois.

 

Tous les champions ont déjà été des prétendants refusant d’abandonner!